fard a l'eau superstar

Bonjour à tous, je vais revenir sur mon projet professionnel dont je vous parle depuis plusieurs années sur le blog.

Diplôme d’état:

Tout à commencer plus sérieusement en 2013, je venais d’obtenir mon BTS Génie optique et je n’avais qu’une chose en tête: exercer le métier de maquilleur. Je venais de quitter Morez située dans le Jura pour Strasbourg ou se situe l’école de maquillage Métamorphoses. Passionnée par le maquillage, j’ai décidé de rencontrer l’équipe de cette école. Le directeur qui m’a accueilli et a pu répondre à mes nombreuses questions. Mon parcours scolaire n’ayant rien à voir avec le domaine des fards et paillettes. Cédric Bernard m’a conseillé de m’orienter sur un BTS métiers de l’Esthétique Cosmétique Parfumerie. J’ai réfléchi à cette option de recommencer à zéro un BTS alors que je venais tout juste de sortir d’un autre. Ma passion pour le make-up m’a poussé à m’inscrire dans différentes écoles d’esthétique.

IMG_7586

BTS Métiers de l’Esthétique:

Terminé la loi de Poisson, les intégrales, la loi d’ohm et les tourneuses/fraiseuses… Bonjour cours de biologie, gestion/droit/compta et pause de faux ongles. Me revoilà parti valise en main. Je suis de retour dans ma ville natale Chalon sur Saône en Bourgogne, pour un BTS Métiers de l’Esthétique Cosmétique Parfumerie option MANAGEMENT.

J’appuie sur le choix de l’option puisque ce n’est pas un hasard. En effet, le choix de l’option change totalement le programme. L’option Formation Marque est orientée sur le métier de technico commerciale.  L’option Cosmétologie concerne la fabrication en milieu industriel de cosmétique (technicien R&D, bio métrologie..). Pour finir, l’option Management est consacrée à la création/gestion d’entreprise et au management des équipes. Souhaitant me mettre à mon compte, l’option Management était la plus adaptée pour moi.

Me voici en route pour deux années d’études dans un domaine qui m’était inconnue loin de mes études scientifique. Ce n’était pas plus facile que les intégrales, cependant, quand on aime on s’investit à 300% ce qui m’a permis d’avoir de bonnes notes et d’obtenir mon diplôme.

FDT MUFEMicro entreprise:

C’est avec ce second BTS en poche que je reprends mes valises de retour à Terville en Moselle. Heureuse d’avoir franchie cette étape, j’ai commencé à distribuer mon CV un peu partout. Je dois bien l’avouer tout juste sortant de l’école l’idée de me mettre à mon compte me faisait peur! En plus, maintenant que j’ai un BTS métier de l’Esthétique, j’ai cette fois, en tête l’école de maquillage, mais trop couteuse pour pouvoir y aller…

J’ai rédigé et envoyé plus d’une centaine de lettres, j’ai passé des entretiens d’embauches. Finalement, j’ai fini par m’inscrire à Pôle Emploi. Pourquoi, je me suis rapprochée de cet organisme? J’avais tout un tas de questions sur la micro entreprise. Mon conseillé m’a proposé un dispositif d’aide à la création d’entreprise que j’ai accepté.

Aide à la création:

Quelques mois plus tard, j’ai rencontré une conseillère de cet organisme qui accompagne les personnes à la création d’entreprise à qui j’ai exposé mon projet professionnel. Nous avons travaillé ensemble sur l’étude de marché et autres tableaux de bord pour voir si le projet pouvait être viable. Je lui ai évidemment parlé de cette envie d’entrée en école de maquillage, mais que le financement pour moi était trop élevé.

Lors d’un entretien, elle me parle d’une aide proposée par la région (qui n’existe plus actuellement). L‘espoir de faire cette formation renaît en moi. Le dossier de demande en main puis c’est parti pour prouver ma motivation. La viabilité de mon projet et tout un tas de questions justifiants le pourquoi je veux faire cette formation, dans quelle école et quel plus cela apportera pour l’entreprise. S’en suit des semaines d’attentes stressantes, la date du début de formation approche, ma boite E-mail indique « 0 » et ma boite-aux-lettres. Puis finalement, j’allume mon pc portable et apparait un E-mail, celui de ma conseillère avec en objet: « bonne nouvelle ».  Les larmes de joies ont coulées sur mon visage lorsque j’ai lu que la demande avait été acceptée!

maquillage artistique

Ecole de maquillage:

Septembre 2016, carte de train en main direction Metz. C’est parti pour une formation de 6 mois avec au programme 35h de maquillage semaine. Des techniques pour le cinéma, le théâtre, les enfants, les effets spéciaux, la photographie, le body painting, les face charts, la beauté, les mariages et  la mode bref de quoi maitriser cet art. J’ai terminé la formation en février 2017 avec le certificat et 15/20 de moyenne. Cette fois je me sentais prête à réaliser mon rêve!

Immatriculation:

Durant le temps de ma formation, j’ai laissée de côté l’administratif et j’ai repris en février une fois les cours terminés. J’avais finalement pas mal de travail,car j’ai refais mes devis et me replonger dans des notions qui n’étaient plus tellement claires étant donné que mes premières démarches dataient d’un an.

Après avoir repris quelques rendez-vous avec ma conseillère d’aide à la création et gestion d’entreprise, tous les justificatifs. Dont la dispense de Stage Préparatoire à l’Installation de la CMA, obtenue grâce à mon BTS et sa fameuse option Management. Les contrats (banque, mutuelle, assurance…) en main. J’ai fait mon inscription en ligne lundi afin de transmettre mon dossier au CFE.

L’aventure commence tout bientôt (3 avril 2017)! J’ai réussi à atteindre l’objectif que je me suis fixée il y a 4 ans et m’en voilà plus que ravie. C’est pourquoi, aujourd’hui je souhaite vous partager mon parcours. J’ai encore quelques surprises à partager dans les semaines qui suivent! Un grand MERCI à tous ceux qui me soutiennent et qui m’ont aidé à construire ce rêve!

Fards SLA

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer