Bonjour à tous,

J’ai envie de partager avec vous l’avancement de mon projet professionnel. J’avais déjà évoqué dans d’autres articles mon envie d’ouvrir ma micro-entreprise en tant que maquilleuse. J’ai eu quelques questions concernant ce projet c’est pourquoi j’ai envie de rédiger ce post.

peinture corporelle

Après avoir décroché un BTS Génie optique option d’instrumentale qui n’était vraiment pas ma tasse de thé m’est venue en tête de devenir maquilleuse. Ainsi j’ai commencé à me renseigner sur le métier de maquilleur et les écoles de maquillage et j’ai réfléchi au parcours le plus judicieux pour arriver à mon but.

J’ai suivi les conseils que plusieurs personnes m’avaient donnés (principalement des professionnels du maquillage): avoir un diplôme reconnue par l’état dans le domaine de la beauté soit le BTS métiers de l’esthétique cosmétique parfumerie option management. Ainsi si mon projet ne fonctionne pas je pourrais justifier d’un diplôme devant des employeurs si je veux travailler dans le domaine beauté. J’ai choisi  l’option management toujours dans le but de pouvoir travailler à mon compte. Dans ce programme, une année était consacrée à la fameuse option. Cela m’a permis d’étudier le droit du travail (les différents statuts d’entreprise notamment), mais également la gestion et comptabilité (stock, résultat, CA, BFR, FRNG, planning…).

XFn7HDGOnsYb3bWcEmr-3pZ2aC6NCQGey5oTI2Khpad0LUK0Ns9Af8jPyBmbDvgVhFaa4e9slJ8zphU=w1332-h513

En BTS métiers de l’esthétique nous travaillons également sur les supports de communication et la création de ceux-ci c’est également une matière importante quand on veut devenir son propre patron.

J’ai fait bien évidement de nombreuses heures de pratiques du maquillage, pose d’ongles, épilation, modelage du corps, soin du visage, création de protocole en fonction du type de peau…. Mais aussi pas mal d’heure de biologie, de la cosmétologie, un peu physique et un soupçon d’art. En première année j’ai même du reprendre l’espagnol en deuxième langue alors que j’avais arrêté en 3ème, soit 8 ans que je n’avais pas parlé l’espagnol, je vous laisse imaginer 😀

D’avoir ce diplôme avec l’option management me permet de me mettre à mon compte en micro entreprise sans avoir à passer le fameux stage SPI qui est un stage consacré à la gestion d’entreprise obligatoire et payant pour les personnes n’ayant pas de connaissance dans le domaine. J’ai également profité de ces deux années d’études pour me créer un book en contactant des photographes et en proposant des collaborations.

En tant que maquilleuse, on rentre dans la règlementation de l’esthétique qui nous oblige à avoir un diplôme d’état dans ce domaine. Cependant, je tien à préciser que je sais que certaines personnes qui n’ont pas de diplôme d’état (détenant uniquement une formation d’école de maquillage généralement) arrive tout de même à passer outre et peuvent se mettre à leur compte. 10306722_812302312115306_4418052116341846714_n

Suite à mon diplôme, j’ai décidé d’être accompagnée dans mes démarches afin d’éviter les erreurs. Je me suis inscrite dans une association d’accompagnement aux créateurs d’entreprise ou j’ai bénéficié d’un suivi avec une conseillère. Nous avons ainsi travaillé sur le statut, l’étude de marché, le business plan, la stratégie de communication, j’ai fait faire de nombreux devis dans différents organismes assurance/mutuelle, je me suis renseignée auprès des fournisseurs ect. Ce travail, qui m’a pris tout de même 3 mois, me permet d’avoir des objectifs chaque mois, chaque année, de connaitre à l’avance les charges à payer et surtout de savoir que mon projet est viable. De plus, pour compléter mon BTS métiers de l’esthétique en tant que futur créatrice d’entreprise une aide m’a été proposée grâce à l’association et la région afin de réaliser une formation longue de 6 mois à l’école de maquillage.

C’est pourquoi, le 5 septembre je fais ma rentrée à l’Atelier Fard pour 6 mois de cours à 35h semaine et sans vacances scolaires. L’avantage de cette école c’est que le programme est intensif, ce qui évite de perdre du temps. Je pourrais ainsi me spécialiser dans le maquillage de cinéma, mode, télé, théâtre, effet spéciaux, face painting, body painting , coiffure et de compléter mes connaissances en mise en beauté.

J’ai prévue d’ouvrir mon entreprise suite à ma formation en mars 2017 pour avoir un maximum de compétences dans mon domaine et même dans la coiffure. Le travail de l’étude de marché et business plan étant terminé je n’aurai plus qu’à peaufiner cela avant d’envoyer ma demande d’immatriculation à la chambre des métiers.

cropped-logo-atelier-fard

La prochaine étape de mon projet, vous l’avez compris, je l’attend avec impatience car il s’agit de la formation à l’école de maquillage !

Rendez-vous sur Hellocoton !